© 2017 Conception : Cituation et Ensemble pour l'Office de Tourisme d'Arras

Captain MARTIN LITTLEWOOD

45th Field Ambulance Royal Army Medical Corps

© Fonds documentaire Alain Jacques

 

Au début de la guerre, Martin, docteur dans l'armée britannique, prend en charge les soldats blessés dans les hôpitaux militaires en Angleterre. Débarqué en France en janvier 1917, il loge à partir du 16 février à Arras dans les caves des maisons n°88 et 90, rue de la Taillerie. Avec ses équipes de brancardiers, entre le 9 et le 12 avril, il installe un poste de premiers secours à Blangy puis sous l’arche d’un pont à Feuchy. Sans relâche jour et nuit, il soigne les blessés jusqu'au 8 mai. Le 9 avril 1997, à l’occasion du 80ème anniversaire de la Bataille d’Arras, le fils de Martin rend à la ville d’Arras un livre de médecine d’Ambroise Paré que son père avait sauvé des ruines de l’hôpital Saint-Jean.

At the beginning of the War, Martin, a British Army doctor, was treating wounded soldiers in the military hospitals in England. He was posted to France in January 1917, and from 16th February he was billeted in the cellars of house numbers 88 and 90 in the Rue de la Taillerie. With his teams of stretcher bearers, between 9th and 12th April he set up a dressing station in Blangy, and later under a bridge arch in Feuchy. Tirelessly day and night, he treated the wounded until 8th May. On 9th April 1997, on the occasion of the 80th anniversary of the Battle of Arras, Martin's son presented the town of Arras with a medical book written by Ambroise Paré which his father had saved from the ruins of Saint-Jean hospital.

© IWM Q 6176

Le capitaine Littlewood (au premier rang à droite) pose avec des artilleurs devant les ruines du  château de Tilloy-les-Mofflaines, le 25 avril 1917.

Le 21 avril 1917, Martin établit un poste de secours dans le village de Tilloy-le-Mofflaines, dans un abri précédemment occupé par des officiers artilleurs allemands. Bien que le toit de la salle des vestiaires ait disparu, l’endroit est équipé de lumière électrique. De la ligne de front, les blessés affluent par dizaine, amenés jour et nuit par les brancardiers sous les ordres de Martin ou par les prisonniers allemands. À la fin de la guerre, Martin est démobilisé pour soigner les personnes atteintes par la grippe espagnole.

 

Captain Littlewood (in the front row on the right) poses with some gunners in front of the ruins of the Château of Tilloy-les-Mofflaines on 25th April 1917.

On 21st April 1917, Martin established a dressing station in the village of Tilloy-le-Mofflaines, in a shelter previously occupied by German artillery officers. Although the roof of the changing room was gone, the site was provided with electric lighting. Day and night, the wounded were brought from the front line dozens at a time by stretcher bearers under Martin's orders, or by German prisoners. At the end of the War, Martin was demobilised and went on to treat victims of the Spanish flu pandemic.

© Cliché Pascal Brunet / Fonds documentaire Alain Jacques

Dédicace du fils du capitaine Martin Littlewood sur la première page d’un livre de médecine trouvé par son père à Arras en 1917.

Cet ouvrage de médecine d’Ambroise Paré date du XVIe siècle et a été découvert pendant la Bataille d’Arras par le capitaine Martin Littlewood dans les ruines de l’hôpital Saint-Jean. Le 9 avril 1997, à l’occasion du 80ème anniversaire de la Bataille d’Arras, le Dr Marc Littlewood, fils de Martin Littlewood, fait don de ce livre à la ville d’Arras.

 

Dedication by the son of Captain Martin Littlewood on the front page of a medical book found by his father in Arras in 1917.

This medical work by Ambroise Paré dates from the sixteenth century and was discovered during the Battle of Arras by Captain Martin Littlewood in the ruins of Saint-Jean Hospital. On 9th April 1997, on the occasion of the 80th anniversary of the Battle of Arras, Dr Marc Littlewood, Martin's son, donated this book to the town of Arras.