© 2017 Conception : Cituation et Ensemble pour l'Office de Tourisme d'Arras

Corporal FRANK HARDAKER

312th Brigade Royal Field Artillery

Né dans le comté de York (Angleterre) le 6 janvier 1893

Mort à Écoust-Saint-Mein (France) le 26 mai 1917

© K. Andrews

 

À l’instar de milliers de soldats, rien ne prédestine Frank, tisserand de métier, à participer au conflit. Cependant, il s’engage volontairement au sein de l’artillerie britannique. Au déclenchement de la Bataille d’Arras, sa brigade, basée à Écoust-Saint-Mein, bombarde sans relâche les positions ennemies sur la ligne Hindenburg. Ces tirs d’artillerie ont pour but de détruire les barbelés qui ralentissent la progression de l’infanterie dans le no man’s land. Le 26 mai, un incendie se déclare dans un dépôt de munitions à Écoust-Saint-Mein. Frank et onze autres soldats tentent de l’éteindre. Malgré leur acte héroïque face au danger, le feu est trop important. Frank et ses camarades sont emportés par l’explosion de la réserve.

‚Äč

Like thousands of other soldiers, nothing could foretell that Frank, a weaver by profession, should take part in the conflict. Yet he voluntarily enlisted in the British artillery. At the launch of the Battle of Arras, his brigade, based in Écoust-Saint-Mein, relentlessly bombarded the enemy positions on the Hindenburg Line. The aim of this artillery fire was to destroy the barbed wire that was hindering the infantry's advance into no man's land. On 26th May, a fire broke out in a munitions depot in Écoust-Saint-Mein. Frank and eleven other soldiers attempted to put it out. In spite of their heroic action in the face of danger, the fire was too intense. Frank and his comrades were annihilated when the store exploded.